Bien débuter en TT 1/18e

 

Force est de constater que le petit monde du 1/18e tout-terrain est en pleine évolution.  Toutes les marques semblent avoir compris que ce créneau est de plus en plus porteur.  N'étant pas possible de détailler tous les modèles actuellement sur le marché, nous ne parlerons que des modèles les plus représentés au club: le Mini T de chez Losi et le M18T de chez Xray.

mini-t_red.jpg (37109 octets)        M18T_xray.jpg (65686 octets)    

 
Cet article sera décliné en 6 parties :
  1ère partie : une différence primordiale
  2ème partie : le Mini T (4x2) - les options indispensables, utiles et fiabilité, performances
  3ème partie : le M18T (4x4) - les options indispensables, utiles, performances, fun
  4ème partie : autres modèles - Si vous souhaitez développer votre modèle, envoyez-nous vos infos pour les ajouter ici
  5ème partie : l’électronique - commune pour le 4x2 et le 4x4 ???
  6ème partie : les accessoires périphériques (chargeur, déchargeur, ...)

 

1ère partie : une différence primordiale 

Même si ces modèles tout-terrains sont tous deux à l'échelle 1/18e, il ne faut pas oublier que leur transmission est totalement différente.  Le Mini T (Losi) est en effet un 4x2 dont le transmission se fait par une cascade de pinions.  De l'autre côté, le M18T (Xray) est quant à lui un 4x4 reprenant le principe de transmission par cardan de sa petite soeur de piste M18.

Le moteur du Mini T et sa batterie sont disposés le plus possible vers l'arrière pour augmenter au mieux l'accroche du train moteur, tandis que le M18T aura la même présentation que la version piste M18 avec l'électronique d'un coté et la batterie de l'autre.

mini-t_3.jpg (26920 octets)        M18T_2.jpg (116882 octets)

Il est clair que le pilotage de ces deux châssis sera également différent.  En tant que 4x2, le Mini T aura tendance plutôt sous-vivreur (càd s'écarter de sa ligne en virage) et demandera une gestion des gaz plus douce si on ne veut pas être constamment en dérapage.  De son côté, le M18T permet un pilotage plus agressif avec sa transmission 4x4, mais sans pour autant tout pardonner...

2ème partie : le Mini T - Losi (4x2)

Le Mini T de Losi est disponible en deux versions: RTR ou PRO.  La version RTR fournit un châssis de base avec une transmission sur roulements (sauf les roues), une radio à volant et une éléctronique propre à la marque: Combo récepteur-variateur et un servo à 4 fils au lieu de 3 vu que le bloc puissance est dans le Combo.  La version PRO est quant à elle livrée sans électronique ni radio, mais dispose d'options qui la destine plus à la compétition qu'au pure loisir de la version RTR.

mini-t_2.jpg (65295 octets)        losi_minit-pro.jpg (23629 octets)

Les options indispensables
- Les roulements de roues : Initialement, les roues de la version RTR ne sont pas dotées de roulements.  Ce kit est vraiment indispensable car les bagues plastiques prendront vite du jeu. losi_bearing.jpg (12757 octets)
- Les amortisseurs hydrauliques : Ils apporteront un confort de pilotage absolument incroyable par rapport aux amortisseurs à friction fournis de base sur la version RTR.  Fini de voir son châssis se "dandiner" dans tous les sens... losi_suspension.jpg (12516 octets)
- Les pneumatiques : Il est important d'avoir les pneus adaptés à la surface d'évolution.  Pas vraiment d'intérêt d'utiliser des pneux à picots sur de l'asphalte.  Il existe un gamme suffisamment important pour vous permettre le bon choix.

losi_tires.jpg (17511 octets)  losi_tires-foam.jpg (7000 octets)  losi_tires-minipaddles.jpg (16387 octets)  losi_tires-steppine.jpg (25179 octets)  losi_f-tires-sandwedge.jpg (1747318 octets)  

 

Les options utiles et fiabilité
- Le renvoi de direction aluminium : Ce système de renvoi en aluminium diminue considérablement le "jeu" existant dans la direction d'origine losi_renvoi-sauveservo-alu.jpg (22707 octets)
- Les cardans homocinétiques : Ils n'apporteront pas un gain de puissance, mais fiabiliseront la transmission mise parfois à rude épreuve en 4x2. losi_cardanhomo-3R.jpg (9177 octets)
- La couronne principale et le kit de pinions : Ils permettent de jouer sur les ratios en fonction du terrain, mais leur matière est aussi plus résistante et limite les frottements. Losi_couronne-3R.jpg (21291 octets)
- Les fusées aluminium (avant et arrière) : Plus de rigidité, plus de précision sans oublier le côté "design" de leurs finitions sur ce châssis. losi_fuseealu-av-3R.jpg (9344 octets) losi_fuseealu-ar-3R.jpg (8799 octets)

 

Les options performances 
- Le châssis carbone : Voilà l'option qui améliorera très fortement les réactions de votre micro TT.  Il apportera rigidité et plus de précision pendant l'évolution de la voiture. losi_chassiscarbon-3R.jpg (14667 octets)
- les ressorts d'amortisseurs : Ils permettent un réglage de la suspension en fonction du terrain d'évolution et des conditions de la piste, et donc une meilleure motricité. Losi_spring-set.jpg (35206 octets)
- Les supports d'amortisseurs carbone : contrairement aux supports en plastique, ils sont moins élastiques et augmenteront la précision de votre suspension mise à rude épreuve en tout-terrain. losi_suppamorto-av-3R.jpg (25748 octets) losi_suppamorto-ar-3R.jpg (29017 octets)
- Le différentiel à billes : Certe plus sûr que celui à satellites de base de la version RTR, il permettra en plus de jouer sur la motricité du train moteur en modifiant son serrage en un clin d'oeil. losi_diff_billes-3R.jpg (11140 octets)
- Les biellettes réglables en titane : Elles vous permettront d'ajuster au mieux la géométrie de votre voiture selon les besoins rencontrés. Losi_biellettes-3R.jpg (8010 octets)
- Le slipper aluminium : Voila un élément important qui vous permettra de jouer sur le passage de la puissance moteur aux roues en fonction des conditions de la piste.  Serré à fond, il ne glisse pas et le puissance est "totalement" transmise.  Désèrré, il glisse et limite la puissance, ce qui est interessant sur terrain glissant. losi_slipper.jpg (23575 octets)

3ème partie : le M18T - Xray (4x4)

Le M18T de Xray est uniquement disponible en kit seul ou avec le "Power Pack" Xray.  Ce châssis 4x4 reprend exactement le principe de transmission de la M18 prévue pour la piste, complètement sur roulements.  Il est également pourvu d'amortisseurs hydrauliques, de deux différentiels à billes, de cardans homocinétiques plastiques, de barres anti-roulis avants et arrières, d'un sauve-servo, d'un support moteur également prévu pour les moteurs typés 300.

Les options indispensables
- Les cardans homocinétiques aluminium : Ils fiabiliseront la transmission mise parfois à rude épreuve en tout-terrain car les cardans plastiques avants d'origine ont la fâcheuse tendance de se déboîter au niveau de l'articulation car il sont plus sollicités que les arrières.  Avec ceux en aluminium, plus de problèmes ... xray_cardanalu.jpg (39936 octets)
- Le radiateur moteur : si vous optez pour le support moteur Xray, un radiateur sera nécessaire pour bien refroidir le moteur refroidisseur.jpg (22609 octets)xray_suppmoteur.jpg (43551 octets)
- Les pneumatiques : Il est important d'avoir les pneus adaptés à la surface d'évolution.  Pas vraiment d'intérêt d'utiliser des pneux à picots sur de l'asphalte, même si ceux d'origine ont une durée de vie convenable dans ce conditions.  La gamme de pneus Losi 1/18e prévue pour le Mini T est parfaitement compatible.  Un seul bémol, il faut absolument utiliser les jantes d'origine Xray pour monter ses pneus, car la transmission se fait toujours par le petit méplat propre à la marque.

losi_tires.jpg (17511 octets)  losi_tires-foam.jpg (7000 octets)  losi_tires-minipaddles.jpg (16387 octets)  losi_tires-steppine.jpg (25179 octets)  

 

Les options utiles

- Le support moteur aluminium (+ ventilateur) : Il augmentera la rigidite à ce niveau de la transmission.  De plus la version proposée chez l'accessoiriste 3Racing permet d'adpter un petit ventilateur. xray_suppmoteur-3R.jpg (54610 octets)
- La couronne principale aluminium : En tout-terrain, la transmission est mise à rude épreuve.  De plus cette partie primaire n'est pas protégée contrairement au Mini T.  La couronne alu se déformera moins vite et sera moins sensible aux conditions tout-terrain.  La Démi's Modif reste d'actualité, mais moins aisée. xray_couronne54+adap.jpg (25424 octets)
- Le support d'accus : Ce support vous permet d'utiliser des accus de 6 éléments soudés "côte à côte". xray_supportaq.jpg (29320 octets)
- Les biellettes arrières réglables : Elles permettront de jouer sur le pincage des roues arrières et donc de travailler sur la motricité et la stabilité du train arrière. xray_kitpincage-ar.jpg (28217 octets)

 

Les options performances

- Le châssis carbone : Voilà l'option qui améliorera très fortement les réactions de votre micro TT.  Il apportera rigidité et plus de précision pendant l'évolution de la voiture. xray_chassiscarbone.jpg (85077 octets)
- Les supports d'amortisseurs aluminium : Contrairement aux supports en plastique, ils sont moins élastiques et augmenteront la précision de votre suspension mise à rude épreuve en tout-terrain. xray_suppamorto-av.jpg (37791 octets)xray_suppamorto-ar.jpg (41026 octets)
- Les barres anti-roulis : Elles ont un diamètre plus important que celles d'origine ( càd 1,2 mm). xray_antiroulis1.2.jpg (37254 octets)
- Les amortisseurs hydrauliques aluminium : Ils ont le gros avantage d'avoir un corps fileté qui permet un réglage de la garde au sol plus précis. xray_amorto-3R.jpg (55792 octets)

 

Les options fun

- Les adaptateur de roues 1/10ème : Cette option plutôt sympathique permet de monter des pneus de la catégorie 1/10ème, qu'ils soient en mousse (catégorie 200mm) ou caoutchouc (1/10ème 190mm ou carrément des trains de roues tout-terrain)

xray_wheelconversion.jpg (38533 octets)

 

4ème partie : autres modèles disponibles

D'autres modèles que les Mini T et M18T existent évidemment, mais sont parfois moins suivis chez nous tant au niveau des kits que des pièces détachées.  Par exemple, le RC18T (Team Associated), XmT4 (A-tech), Spyder (Trinity), Quake (Duratrax), Mini inferno (Kyosho), Frog (Tamiya), Shark (LRP)...

N'oublions pas que ces modèles sont parfois dérivés en version "Monster" comme le M18MT, RC18MT, ... ou en version "Buggy" comme le RC18B ou encore le XmB4.

En attendant un complément d'informations, voici déjà un bon petit bilan et pas mal de photos du Frog (Tamiya).  Merci à Jean-Michel Risser.  Pour ceux qui ne sont pas gènés pas l'anglais, une inspection totale de cette grenouille Tamiya (by oople.com)

5ème partie : l'électronique

 

L’ensemble radio – récepteur

Il existe des ensembles d’entrée de gamme qui pourront satisfaire beaucoup de pilotes débutant, ces radios sont de conception assez simple,et permettent ainsi au pilote de ne pas se perdre dans une multitude de réglages auxquels il faut un certain temps d’adaptation.

Par contre le pilote confirmé aura tout intérêt à choisir un ensemble moyen ou haut de gamme afin d’avoir une radio permettant de multiples réglages  qui donneront plus de confort de pilotage. Deux types de radios sont sur le marché, les radios dites "à sticks", et les radios dites "à volant", le choix se fera de par la prise en main et le "feeling" de chacun.

agressorFM_2.jpg (33027 octets)     radio futaba stick.jpg (73170 octets)     Vantage_image.gif (50691 octets)     sanwa_super_exzes.jpg (19859 octets)

 

Le variateur

Le choix du variateur est assez difficile à faire, car il existe beaucoup de marques différentes, qui ont plusieurs modèles dans leurs gammes. Pour faciliter la comparaison, ne seront cités que les modèles de la marque Nosram qui inclus justement 3 modèles intéressants, que ce soit au niveau taille, performance, et prix.

En entrée de gamme : le Nosram force minireverse

Ce modèle est un variateur possédant une marche arrière, déjà câblé avec les fiches typées 1/18eme.  Il se programme automatiquement à l’allumage de la radio, ce qui évite au débutant de se perdre dans la programmation d’un vario.

ForceMiniReverse_1.jpg (11831 octets)

En milieu de gamme : le Nosram dominator

Ce modèle est un variateur compétition, sans marche arrière.  Il est nécessaire de le recabler car les fils de puissance fournis sont assez gros, et inutiles pour l’utilisation voulue.  La programmation est assez simple à effectuer, il possède un potentiomètre permettant de limiter le courant, donc de limiter la puissance de celui-ci, bien qu’en général, il soit toujours au maximum. Par rapport au Nosram force, le dominator à une résistance interne beaucoup moins importante, il chauffera moins fort et sera adapté aux échelles plus grandes comme le 1/10eme.

Dominator_1.jpg (11438 octets)

En haut de gamme : le Nosram dominator Evolution

Ce modèle est assez semblable au dominator bien qu'à fréquence variable. Sa programmation est un peu plus complexe mais il propose plusieurs modes de fonctionnement suivant le type de moteurs utilisés: ce sont des courbes de puissances pré-programmées que l’on choisit via un mode "setup".  Cela permet de régler la puissance, le frein, le frein automatique...  Il a une résistance interne encore moins élevée que le dominator et est étanche.

DominatorEvolution_1.jpg (16826 octets)

Le servo

Si vous possèdez un Mini T, seul un mini servo du gabarit du Hitec HS55 peut être monté sans aucune difficulté.  Ce servo pourrait manquer de couple selon votre type d'utilisation; il est alors possible de se tourner vers le genre de servos le plus utilisés en 1/18e tels les Hitec HS81MG ou HS85MG (d'autres marques disposent de servos de même taille - Futaba, Ko, Multiplex...)  Ils sont parfaitement adaptés à l’échelle 1/18eme, mais dans le cas d'un montage sur un Mini T, ils nécessiterons une modification du châssis lui-même.

Par contre, pour le M18T et autres modèles tels Asso RC18T, les pattes de fixations sont prévues pour fixer ce type de servos au châssis sans le moindre soucis.  Ses caractéristiques techniques (vitesse et un couple) sont suffisants pour l’utilisation voulue.  Dans le même gabarit, il est possible de trouver des servos digitaux encore plus précis (Futaba, Ko), mais le tarif sera multiplié pratiquement par deux.

hitec_hs55.jpg (12391 octets)     HS81MG_1.jpg (8342 octets)     futaba3150.jpg (21879 octets)

Le moteur

Sur notre Mini T RTR, on trouve un moteur qui acceptera différents voltages (4.8v - 6.0v - 7.2v).  Cependant avec ce bobinage, vous arriverez assez vite aux limites de vitesse.  Il est alors possible de monter d'autres moteurs comme le Baja ou le Speed Motor option de Losi par exemple, ou encore plus puissant comme le Protech X300 sans conteste le moteur le plus utilisé actuellement en 1/18e.  Une fois de plus, il faudra prévoir une modification de la platine moteur du Mini T ou l'achat d'une nouvelle prévu pour les moteurs de type 300.

losi_supportmoteur-3R.jpg (16974 octets)    orion_baja.jpg (31224 octets)    losi_speedmotor.jpg (24171 octets)   

Sur le M18T, le support moteur est prévu pour le monte des moteurs de type 300.  Sans hésitation le Protech X300 est un des meilleurs rapport qualité/prix/performance, il procure une très bonne vitesse de pointe ainsi que de bonnes reprises tout en ayant une consommation très raisonnable.  

 

Les accus

Les plus utilisés sont les accus GP1100 qui ont une durée de vie assez longue et autorisent des courants de charge et décharge assez élevés.  Certains fabricants les vendent déjà câblés et assemblés, mais l’utilisation sur certains châssis impose un assemblage adapté: "4+2" pour le Mini T et soit en "stick" ou en "côte à côte" pour les autres.

                

 

6ème partie : les accessoires périphériques (chargeur, déchargeur, ...)

 

Les chargeurs

On peut trouver un chargeur pour tout budget, mais il faut savoir que le chargeur tout comme la partie électronique, est un achat assez important à faire.  Il existe beaucoup de marques et de modèles différents sur le marché.  Choisissez le modèle qui conviendra le mieux à votre utilisation, tout en sachant que le chargeur le moins cher n’est pas forcement le meilleur choix à moyen terme.  Les modèles illustrés ci-dessous ne sont que quelques exemples...

charg_BMI_ultrapeak.gif (47717 octets)  charg_robbe_powerpeak400.jpg (12031 octets)  charg_Sirius.jpg (13253 octets)  charg_pulsarsport.jpg (22264 octets)

Les chargeurs "entrée de gamme" se contentent de charger tout simplement (certains permettent de gèrer la charge), tandis que les "haut de gamme" offrent d’autres fonctions intéressantes telles que le paramètrage de la charge (courant, delta peak, palliers, etc...), la décharge, le rodage de moteurs, plusieurs mémoires de paramètres de charges, etc.

charg_Stealth.jpg (14656 octets)  charg_pulsar2.jpg (24489 octets)  charg_CTXC.jpg (15097 octets)  charg_advantage2006.jpg (22425 octets)  charg_Overloader.jpg (69789 octets)

Un point important à vérifier lors de votre choix: le chargeur désiré permet-il de charger tout type d’accus, c'est-à-dire les Ni-Cd, les Ni-Mh, voir dans certains cas les Li-po.  Avec un chargeur bien adapté, vous pourriez même recharger les 8 éléments de votre radiocommande, et encore mieux si vous pratiquez l'automodelisme thermique, pourquoi ne pas pouvoir prendre en charge votre accu de réception (4 éléments) voir même votre "glow" (1 élément) avec ce seul et même chargeur.

 

Les déchargeurs

Afin de limiter au maximum le fameux "effet mémoire" et pour conserver la plus grande capacité des accus, il est important de pouvoir les décharger après avoir roulé.  Laisser le pack avec une charge résiduelle pourrait l'abîmer plus ou moins rapidement et de ce fait le rendre moins performant.  Plusieurs chargeurs "haut de gammes" intègrent cette fonction de décharge, ce qui évite un double achat.  Néanmoins, possèder un déchargeur indépendant simplifie le travail les jours de courses, par exemple. 

Le déchargeur le plus répandu sur le plateau des micromachines est le futaba BR2000. Son gros avantage est de pouvoir décharger des accus de 4 à 6 éléments avec un ampérage réglable de 1 à 3 ampères.  Il existe également un modèle plus sophistiqué, de marque Spintec qui décharge votre accu de façon non-lineaire et qui possède une fonction de maintenance de l’accu.  Son désavantage hormis son prix plus élevé est qu'il ne puisse décharger "que" 6 ou 7 éléments.

charg_dechargeur futaba.jpg (37962 octets)     charg_spintec.jpg (40204 octets)

Pour encore mieux conserver l’état de vos accus après la décharge, il existe des plaques de décharge semi-rapides (Nosram et Robitronic) ou lentes (Orion), qui permettent de ré-équilibrer le pack.  Cela signifie décharger les éléments individuellement  afin d’avoir un accu parfaitement déchargé et dont les éléments ont atteint chacun une même valeur de décharge - la capacité de votre pack reste ainsi la plus optimum. Attention car ce système n'est pas adapté aux accus soudés en stick, de plus cette plaque de décharge n'étant au départ prévue que pour des éléments de modèle réduit à l’échelle 1/10eme, il est nécessaire d'effectuer une modification pour la rendre utilisable avec nos accus 1/18e nettement plus petits.

remarque: la plaque Nosram permet de descendre la décharge des éléments à un valeur inférieure à la plaque Robitronic.  Cependant elle ne prend pas en charge las accus de 5 élements (6.0v) contrairement à la Robitronic.

charg_plaque_nosram.jpg (19491 octets)     charg_plaque_robitronic.jpg (26786 octets)    

 

Pour terminer ce dossier, un petit un conseil: préférez investir dans un bon ensemble électronique, plutôt que de plonger dans les options qui ne vous feront peut-être pas rouler plus vite, du moins au début !!!

Nous espérons que ce dossier vous éclairera et vous informera au mieux.  Si vous avez une proposition de complément pour la partie n°4 de ce dossier, n'hésitez pas à nous contacter.

 

 

     

 

 

Free counter and web stats